L’angoisse du dimanche soir vous connaissez ? La motivation en berne, la confiance en soi qui baisse, le relationnel qui se dégrade, le quotidien qui devient de moins en moins vivable. Vous traversez une période d’insatisfaction, voire de mal-être au travail, avec un soupçon de culpabilité : vous avez un CDI bien payé, franchement, la situation pourrait être pire.

Vous vous demandez comment vous en êtes arrivé là, car vous avez tout bien fait : les bonnes études, les bons stages. Mais voila, ça ne suffit pas…

Je m’appelle Sylvie et moi aussi je suis passée par là. Je connais ces doutes et ce sentiment de culpabilité.

Moi aussi j’ai tout bien fait : bac avec mention, prépa, école de commerce. A la sortie, un bon poste, en CDI, dans une grande entreprise, à Paris. J’aime mon travail et je m’entends plutôt bien avec mes collègues. Et pourtant. Je ne me sens pas à ma place. Mes managers me trouvent trop timide, trop gentille, pas assez visible. Je dois me faire violence pour être ce qu’on attend de moi, et c’est fatigant.

Ma porte de sortie : la mutation de mon conjoint en province, qui me permet de franchir le pas que je n’aurais jamais osé franchir sinon : démissionner. J’ai alors 30 ans. Mais je continue à me conformer à la norme et retrouve le même type de job.

Deux mutations plus tard je m’autorise enfin à changer de voie et m’oriente vers le coaching et la formation. J’ai presque 40 ans. Pourtant, là encore, je ne m’écoute pas. Je cours dans tous les sens, j’accepte plein de missions, me conforme à l’image classique du formateur/coach.

Au bord du burnout, je comprends alors enfin qu’il faut que j’arrête de vouloir faire “rentrer des ronds dans des carrés ». Je décide d’assumer réellement qui je suis, de m’écouter, d’écouter enfin mes désirs les plus profonds. Je décide de me concentrer sur LE sujet qui me passionne : accompagner les jeunes professionnels à retrouver le plaisir de travailler en construisant une voie qui leur correspond.

Et je crée Ressours. Pour vous aider à retrouver la motivation, le plaisir de travailler, l’envie de grandir, le sentiment d’être à sa juste place, l’harmonie dans les relations.

Avec Ressours, vous allez retomber amoureux de votre vie professionnelle !

Faisons connaissance : contactez-moi pour une séance découverte de 30 minutes !

Je prends rendez-vous

Mes convictions

Je suis intimement convaincue que chacun d’entre nous a le droit de vivre la vie professionnelle qu’il souhaite. Celle dont il rêve. D’aimer ce qu’il fait. D’utiliser ses talents. De trouver sa juste place.

Chacun d’entre nous a le droit de faire quelque chose qui lui va comme un gant plutôt que de se transformer chaque jour pour faire quelque chose qui ne lui correspond pas.

Et non seulement je suis convaincue qu’on a tous ce droit de faire ce qui nous convient le mieux, mais je suis convaincue que c’est même un vecteur de réussite.

Un jour, j’expliquais à des étudiants que nous allions travailler ensemble sur le thème de l’entrée dans la vie professionnelle avec pour objectif non pas de les aider à trouver un job, mais de les aider à trouver un job qu’ils aiment. Une étudiante a pris la parole « mais madame, c’est déjà bien si on trouve un job, non ?». Eh bien…pas tout à fait

D’abord, parce que quand vous cherchez un job, vous êtes bien plus convaincant quand votre enthousiasme est réel, quand ça transparait que vous êtes motivé par le job, par la mission, par l’entreprise.

Et ensuite, parce que quand vous êtes bon dans ce que vous faites et heureux de le faire, tout le monde est gagnant !

« Le monde a besoin de ce don que vous seul avez » est le slogan de la coach américaine Marie Forleo. Si vous êtes à la bonne place dans votre job, là où vous pouvez donner le meilleur de nous-même, vous contribuez forcément à rendre le monde meilleur.

Et bien sûr, en plus d’être bon pour le monde, trouver le job qui vous convient, qui vous correspond, est bon pour vous.

Vous irez travailler avec le sourire, parce que vous savez que vous allez donner le meilleur de vous-même, parce que vous allez vous épanouir, grandir, ou juste bosser avec des gens sympas, peu importe à partir du moment où c’est ce qui VOUS convient.

Mais alors, si on a le droit de faire ce qui nous correspond le mieux pour gagner sa vie, si c’est même un gage de réussite et si on y gagne tous, pourquoi on ne le fait pas ?

Comment en arrive-t-on à faire un job que l’on n’aime pas (ou plus) ?

Il y a plusieurs raisons à cela. D’abord, il est possible que vous n’ayez jamais réfléchi à la question « qu’est ce qui me plairait de faire 8 heures par jour ? » Ou que vous ayez oublié vos rêves d’enfant … Nombreux sont ceux qui, et j’en ai fait partie, parce qu’ils ont de bons résultats à l’école, sont poussés vers des voies toutes faites, mais pas forcément faites pour eux. Dans lesquelles ils vont au mieux s’ennuyer, au pire sentir qu’ils passent complètement à côté de leur vie.

On réfléchit un peu pendant nos études pour choisir une première orientation et puis après, on se laisse souvent porter par les événements. Par l’urgence de trouver un travail. Par le manque d’énergie. C’est ce que j’appelle « être en pilote automatique », on ne se pose jamais pour se dire, « mais au fait, il me convient mon job ? vraiment ? »

Et puis, à qui en parler ? Les proches ont envie de nous protéger avant tout, « un CDI c’est mieux quand même non ? ». La famille nous écoute ou nous conseille, mais parfois avec ses propres représentations, et il peut être difficile d’oser vouloir devenir artiste dans une famille de médecins par exemple. Quant aux amis, ils peuvent en avoir marre de nous entendre dire qu’on aime pas notre job mais qu’on ne sait pas quoi faire …

Or, formuler une problématique à voix haute avec quelqu’un qui nous écoute vraiment, peut déjà beaucoup faire avancer les choses.

Quand on commence à se dire qu’il serait peut être temps de passer à autre chose, qu’on a le droit de faire quelque chose qu’on aime, et qu’on commence à y réfléchir, un autre problème apparait : pas si simple de savoir ce que l’on veut faire ou être !

Qu’est-ce que j’ai vraiment envie de faire ? Quels sont mes talents, et qu’est-ce que je pourrais bien en faire ? On ne nous apprend pas ça à l’école. On manque de méthode pour le découvrir.

Et puis, même si on a la super idée, on se dit, franchement, est-ce bien raisonnable ?

C’est là qu’arrivent ce que j’appelle « les barrières invisibles », celles qui sont en nous : l’influence de notre passé, les limites que nous nous mettons inconsciemment, les normes sociales, le manque de confiance en nous, la petite voix qui dit « tu ne comptes quand même pas gagner ta vie avec ça? » ou « changer de métier à mon âge, franchement à quoi ça sert ? » etc etc Bref on ne s’autorise pas forcement ce droit à avoir un job qui nous convient.

J’ai deux bonnes nouvelles.

La première, c’est que toutes ces barrières, vous pouvez les dépasser, les franchir ou les contourner.

La seconde, c’est que vous n’êtes pas obligé de tout envoyer valser, quelques ajustements peuvent suffire. J’ai même des clients qui gardent leur job, car avec quelques petits changements, ils en ont fait un job qu’ils aiment.

Trouver sa juste place n’est pas un rêve, il est tout à fait possible d’y parvenir !

Ressours, c’est pour qui ?

Ressours est pour vous si vous avez envie d’être enfin à la bonne place. Vous avez envie de trouver ou retrouver du plaisir au travail. Vous avez envie de vous reconnecter à votre vrai vous,  mieux vous connaître et vous accepter, pour faire quelque chose à votre image. Vous avez envie d’avoir un job dans lequel vous pouvez exprimer son potentiel, donner le meilleur de vous-même, et ne pas avoir à transformer votre personnalité. Un job qui a un sens pour vous, dans lequel vous vous sentez aligné avec vos valeurs et vos envies.

Je vous aide à reprendre contact avec qui vous êtes vraiment, et à reconnecter votre activité professionnelle avec cela.

Je vous aide à être l’auteur de votre vie professionnelle et non plus le spectateur. Petit pas par petit pas, avec les ajustements nécessaires, sans forcément tout envoyer valser.

Plusieurs vies professionnelles nous attendent, alors je souhaite que Ressours soit un lieu où chacun puisse trouver ce dont il a besoin pour apprendre à mieux se connaitre, à rêver, à expérimenter, et finalement à créer, à inventer sa prochaine étape.

Mais au fait, pourquoi ce nom « Ressours » ?

Ressource est un mot que j’aime beaucoup, dans tous les sens qu’on lui donne : se ressourcer, ressources naturelles, ressources renouvelables, non renouvelables, être plein de ressources, avoir de la ressource, puiser dans ses ressources.

Quant à l’orthographe, c’est juste parce que j’aime bien les ours … à quoi ça tient parfois…

Bienvenue dans Ressours !EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *