c

J’ai assez peu managé dans ma carrière, mais j’imagine tout à fait ma réaction si un collaborateur m’avait dit « Sylvie, j’aimerais bien faire un bilan de compétences ».

J’aurais pensé, « il est démotivé, il veut partir, il va partir, je vais devoir recruter quelqu’un d’autre, former cette nouvelle personne, … pourtant on bossait bien ensemble ! » #panique #découragement

Mais maintenant que je suis de l’autre coté de la barrière puisque j’accompagne des personnes qui veulent réinventer leur vie professionnelle, et que j’ai fait il y a quelques années un bilan de compétences, je peux affirmer que si un collaborateur veut faire un bilan de compétences, c’est plutôt bon signe, et c’est aussi une super opportunité. Voici pourquoi.

« Il est démotivé »

Oui, il y a des chances que ce soit vrai, qu’il prenne moins de plaisir à travailler, et ça n’est pas dramatique. C’est même plutôt une bonne chose qu’il voie les choses en face et qu’il cherche des solutions pour être mieux dans son job !

Un bilan de compétences permettra à votre collaborateur de découvrir ou redécouvrir ce qui le motive vraiment, ce qui lui donne la pêche, ce pour quoi il a vraiment envie de travailler.

Et il va aussi travailler sur ses forces, ses compétences, ses ressources personnelles, et ça, ça redonne confiance en soi, ça booste d’avoir quelqu’un en face qui vous renvoie tout ce que vous savez faire et qui jusque la vous semblait normal, voire banal.

Qu’il décide ou pas de vous faire part de ce qu’il a appris dans ce bilan, c’est un bon moyen d’engager la conversation sur le thème de l’évolution professionnelle : voir comment aménager sa mission ou votre façon de fonctionner ensemble, pour qu’il retrouve l’envie !

« Il veut partir »

Pas forcément. Il a peut-être juste envie de faire le point sur ce qu’il pourrait faire d’autre. Envie de faire avancer sa carrière, ou envie de sortir de sa zone de confort, ou travailler sur de nouveaux projets… Et dans un monde professionnel où les choses évoluent en continu et rapidement, c’est plutôt bien quelqu’un qui a envie d’avancer et s’en donne les moyens, non ?

Ce qui ne veut pas dire quitter l’entreprise, cela peut mener à une mobilité interne ou tout simplement un ajustement de ses missions, ou de sa façon de travailler. Ou une création de poste en interne ! Soyez créatifs ensemble !

« Il va partir »

Pas nécessairement. Parmi les personnes que j’accompagne, un certain nombre prend rapidement conscience qu’ils ont plus de moyens qu’ils ne le pensaient pour être mieux dans leur job, et que cela ne passe pas forcément par quitter leur entreprise. Certains trouvent de nouveaux challenges à mettre en place dans leur poste, d’autres voient des opportunités en interne.

Bien sûr, pour certains cela passe par un changement d’entreprise, mais après un bilan ce départ sera anticipé et réfléchi, et donc vous permettra de prévoir en amont le remplacement. Et puis n’est-il pas préférable de laisser partir un collaborateur qui a fait le tour de son poste et n’a plus de plaisir au travail, pour faire de la place à quelqu’un de motivé ?

Sans compter qu’une personne à qui l’on permet d’être accompagné vers une nouvelle voie vous sera extrêmement reconnaissant et ça, c’est bon pour la marque employeur 🙂

Après un bilan de compétences, il arrive aussi qu’on se rende compte que ce n’est pas notre mission ou nos activités qui clochent, mais plutôt l’aspect relationnel. Certains de mes clients choisissent donc de traiter ce point avec du coaching ou de la formation.

« Donc un bilan de compétences permet de se rebooster et de voir comment on peut évoluer pour retrouver le plaisir de travailler…Toute mon équipe devrait faire un bilan de compétences alors ? »

Pourquoi pas… à condition qu’ils en aient envie ! C’est avant tout une démarche volontaire, et un bilan demande beaucoup d’implication. Il existe d’autres possibilités pour aider votre collaborateur à retrouver le plaisir de travailler.

Je propose par exemple de démarrer par une session de coaching de 3h dans laquelle on fait le point avec la personne sur sa situation actuelle, sur toutes les composantes de son travail. A partir des envies de la personne, on travaille sur une matrice de mobilité professionnelle, en balayant toutes les solutions de « je reste au même poste dans la même entreprise » et dans ce cas, qu’est ce que je change, à « je change tout ». On arrive alors à plusieurs pistes de travail, qu’il peut aborder seul, avec vous ou avec d’autres séances de coaching. Une façon simple et efficace d’aider votre collaborateur à y voir plus clair et à trouver sa juste place dans l’entreprise. Si vous voulez en savoir plus, c’est par ici.

Vous pouvez aussi proposer à votre collaborateur de faire une mini-formation en ligne gratuite, qui lui permettra d’y voir plus clair en toute autonomie. “7 jours pour y voir plus clair”, c’est ici !

 

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *