c

Quel est le point commun entre Albert Einstein et Julia Roberts ? Entre Michael Jordan et Bill Gates ? Entre Gwyneth Paltrow et Gandhi ? Ce sont tous des introvertis. Moi aussi je le suis. C’est ce qui est ressorti du test de personnalité MBTI (Myers-Briggs Type Indicator) que j’ai passé lors d’un bilan de compétences. Cela ne m’a pas surprise d’être introvertie car, comme beaucoup, j’associais introversion avec discrétion, réserve, ce qui fait partie de ma personnalité.

Mais, à ma grande surprise, j’ai découvert que la vraie définition d’introverti n’avait rien à voir avec cela ; être introverti signifie « se tourner vers soi-même pour acquérir de l’énergie » ; à l’inverse, être extraverti signifie « se tourner vers les autres pour faire le plein d’énergie ». Ainsi, l’introversion est une forme de tempérament qui n’est ni synonyme de timidité ou de réserve, il s’agit simplement de la façon dont on oriente son énergie.

Cela a changé beaucoup de choses pour moi de comprendre cela, c’est pour cette raison que j’ai souhaité aborder ce thème. J’ai compris pourquoi cela me coûtait beaucoup en énergie de tenir de longues conversations, ou pourquoi j’ai souvent besoin de me retrouver seule, ou encore pourquoi j’aime travailler seule. Et j’ai déculpabilisé. Notre culture met davantage en valeur les qualités des extravertis, qui représentent les 3/4 de la population : on est fortement encouragés à avoir de nombreuses relations, à se mettre en avant, à être dans l’action… Et pourtant, les introvertis ont de multiples raisons d’apprécier leur personnalité.

Alors découvrez dans la suite de cet article si vous faites vous aussi partie de la population des introvertis sans le savoir…

Introverti, extraverti, c’est quoi la différence ?

Ce qui distingue principalement les introvertis du reste des mortels, c’est la source de leur énergie. Les introvertis tirent leur énergie du monde d’intérieur des idées, des émotions et des impressions. Les extravertis tirent leur énergie du monde extérieur, des activités, des gens, des lieux et des choses. ” explique Marti Olsen Laney dans son livre “Introvertis et heureux”. Ainsi, les introvertis ont besoin de se couper des autres pour recharger leurs batteries, alors qu’à l’inverse les extravertis ont besoin d’aller vers les autres.

Il existe deux autres différences majeures dans le fonctionnement des extravertis et des introvertis :

-la réaction à la stimulation. Alors que les extravertis aiment se retrouver au centre de divers stimuli, les introvertis au contraire sont vite submergés. Une stimulation excessive (par exemple trop de projets d’un coup, ou la présence de nombreuses personnes) épuise vite un introverti, qui va avoir tendance à se sentir dépassé et à rentrer dans sa coquille.

-la manière d’approcher la connaissance et l’expérience. Les extravertis vont chercher à apprendre plein de choses, avoir beaucoup d’amis, vivre un tas d’expériences. Ils aiment toucher à tout, « ce sont des généralistes et leur connaissance de l’environnement reste superficielle » précise Marti Olsen Laney. « Les introvertis, en revanche, préfèrent la profondeur. Leurs expériences sont moins nombreuses mais plus approfondies. Ils ont moins d’amis mais plus d’intimes, ils se donnent à fond sur leur sujet d’étude et recherchent la qualité plutôt que la quantité. »

Comment ces différences se manifestent-elles ?

Les introvertis :
-préfèrent se détendre seul ou en compagnie de quelques intimes
-ont besoin de se reposer après une activité, même si c’est quelque chose qu’ils aiment faire
-développent leurs idées intérieurement
-écoutent plus qu’ils ne parlent, mais aiment parler de sujets qui leur tiennent à cœur
-paraissent réservés et aiment observer
-n’aiment pas le bavardage et préfèrent les conversations plus profondes
-ont la tête pleine d’idées et d’émotions

Avec cette description on pourrait penser que les introvertis sont seuls et tristes, ce qui n’est pas le cas ! Les introvertis vont vers les autres, mais le feront moins souvent et seront plus vite à court d’énergie. Et ils peuvent être joyeux et amusants !

Les extravertis :
-dépensent leur énergie et aiment être au cœur de l’action
-s’expriment facilement, aiment parler
-développent leurs idées par la discussion
-apprécient les foules et l’action, s’engager dans des activités à plusieurs
-aiment les conversations à bâton rompu même avec des étrangers
-se sentent stimulés après une activité
-ont beaucoup de tonus
-parlent plus qu’ils n’écoutent
-n’aiment pas rester seuls trop longtemps

Alors, introverti ou extraverti ?

À ce stade vous savez sûrement où vous situez. Il est possible que vous hésitiez encore car, puisque nous vivons dans un monde d’extravertis, votre travail ou votre entourage exige peut être de vous que vous vous comportiez comme un extraverti. Ce qui a été mon cas : que je travaillais dans la communication, j’ai du souvent agir comme une extravertie mais mes préférences naturelles vont vers l’introversion.
Ce sont ainsi vos préférences plus que votre comportement qui déterminent votre profil.
Posez-vous la question de ce qui vous revigore le plus : être seul ou en compagnie d’autres personnes ? Être tranquille ou en activité ?

Et si vous hésitez encore, vous trouverez sur internet de nombreux tests permettant de définir votre profil, ou vous aurez peut-être l’occasion de passer le MBTI (Myers-Briggs Type Indicator).

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *