c

Privilégier ma carrière ou ma qualité de vie ? Mon amoureux(se) ou mon job d’abord ? La boite de mes rêves ou un job qui paie bien ? Cette mission d’humanitaire canon, je la fais maintenant ou après mes études ?

Les étudiants que j’accompagne en coaching sont nombreux à hésiter entre ce que l’on pourrait résumer « le coeur ou la raison ». Et ils ne sont pas les seuls puisque, tout au long de sa carrière, on se pose des questions sur la bonne direction à prendre. Et parfois, on n’arrive pas à prendre de décision. On rumine, on ressasse des centaines de fois les avantages et les inconvénients de chaque solution, on en parle des heures autour de soi… sans parvenir à se décider.

Dans un précédent article sur ce même thème, j’expliquais que « pour prendre de meilleures décisions, on peut essayer de regarder la réalité en la déformant le moins possible. » Pour cela, il faut réussir à voir les choses d’un autre angle, d’un autre point de vue. Aussi je souhaitais partager aujourd’hui deux méthodes concrètes de questionnement, qui permettent justement de voir les choses différemment, et donc de réfléchir plus efficacement. Vous pouvez choisir de répondre à toutes les questions, ou bien d’en sélectionner quelques unes, celles que justement vous ne vous étiez pas posées.

La première méthode, de Julie Hay, s’appelle « NOISICED », DECISION orthographié à l’envers. Chaque lettre représente l’initiale d’une étape.

Nécessité
Pourquoi ai-je besoin de prendre une décision ?
Pourquoi maintenant ?
Objectif
Qu’est-ce que je veux obtenir à court terme ?
A long terme ?
Informations
De quelles informations est-ce que je dispose à propos du problème ?
A propos des décisions possibles ?
Quelles sont les informations qui me manquent ?
Comment puis-je me les procurer ?
Stratégies
Comment puis-je obtenir ce que je veux ?
De quelle autre manière ?
Et de quelle autre manière encore ?
Est-ce que ce sont là les seules options ?
Investigation
Qu’y a-t-il de bon dans chaque option ?
Quels sont les obstacles cachés ?
Comment pourrais-je les contourner ?
Choix
Quelle est l’option qui a le plus de chance de m’aider à atteindre mon but ?
Y a-t-il un deuxième et un troisième choix clair ?
Evaluation
Que me dit mon expérience antérieure à propos de chaque option ?
Comment est-ce que je me sens par rapport à chaque option ?
Quelle est la probabilité de succès pour chaque option ?
Décision
Avec quelles lignes d’action ai-je le plus de chance de réussir ?
Quelles mesures vais-je prendre pour être sur d’atteindre mon objectif ?

Une autre méthode est celle de Daniel Chernet.
Il s’agit d’étudier chacune des options successivement sous différents angles.

Valeurs
En quoi cette option répond-elle à mes valeurs ?
En quoi ce choix peut-il être en opposition à mes valeurs ?
Que puis-je choisir pour respecter mes valeurs ?
Quelles sont les valeurs auxquelles je ne veux pas renoncer dans ce projet ?
Qu’est-ce qui pourrait m’irriter dans ce projet, et pour quelle raison ?
Moi
En quoi cette option est-elle bonne pour moi ?
Que devrai-je faire pour que cette solution soit bonne pour moi ?
A quoi devrai-je renoncer dans chaque option ?
Les autres
Si je voulais faire plaisir à mon environnement professionnel, quelle option choisirais-je ?
Si je voulais faire plaisir à ma famille, quelle option choisirais-je ?
Que se passera-t-il si je refuse cette option ?
En toute objectivité
Quels sont les critères qui pourraient me permettre de choisir ?
Quelles sont les conditions à respecter pour que ce projet me convienne ?
Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque solution ?
Le négatif
Qu’est ce qui pourrait me faire claquer la porte ?
Quels sont les inconvénients de chaque option ?
Comment puis-je saboter cette option ?
Emotions
Quels sont les éléments qui peuvent me faire peur dans ce projet ?
Qu’est-ce qui m’attire dans ce projet ?
Quelle est l’option qui me permettra de tirer le plus de plaisir ?

Et enfin, quelques questions bonus:

-quelle option est la plus facile pour vous ?
-quelle contrainte devez-vous intégrer pour chacun des options ?
-quel est le choix qui va vous permettre de réussir ?
-à quoi pouvez-vous renoncer ?

Vous pouvez explorer ces questions seul, ou avec quelqu’un qui vous aidera notamment à faire le tri entre ce qui est de l’ordre du « fait » et ce qui est de l’ordre de « l’interprétation ».

Alors, réussirez-vous à allier le coeur et la raison ?

Sources :
– « Analyse transactionnelle et formation » de Julie Hay (éditions Desclée de Brouwer)
– « Coacher avec l’analyse transactionnelle » de Daniel Chernet (Editions d’Organisation)

 

 

 

 

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *