c

Ah vous m’auriez vue ce 12 janvier 2019 ! Comme un enfant avant Noël, j’ai compté les jours et les heures jusqu’à ce samedi qui voyait enfin se concrétiser un de mes rêves : jouer de la batterie ! J’en avais envie depuis très très longtemps, et j’ai sauté le pas en commençant à prendre des cours. Ca faisait longtemps que je n’avais pas démarré quelque chose “de zéro” et c’est de ça dont j’ai envie de vous parler aujourd’hui : être un·e débutant·e.

Je vais utiliser cet exemple pour illustrer le fait qu’être débutant à nouveau, ça peut faire peur… C’est une peur qui revient souvent quand on veut changer de métier ou d’entreprise : ” Je vais devoir tout réapprendre, faire une formation, vais-je y arriver ? Vais-je être à la hauteur ? “. Ce n’est pas si simple de passer d’un métier que l’on maitrise complètement à un métier ou une activité où l’on est “nouveau”, “débutant” !

La bonne nouvelle, c’est que recommencer à zéro, ça s’apprend, ça se prépare.

Pour se préparer à cela, voir ce que cela fait, et puisqu’un des grands partis pris de mes accompagnements c’est le passage à l’action, eh bien je recommande de redevenir un débutant dans le cadre de vos loisirs et d’apprendre quelque chose de nouveau.

Ce n’est pas nécessairement quelque chose sur le long terme, ça peut être par exemple un stage pendant un week-end ou pendant des vacances. La seule condition, c’est que ce soit quelque chose qui vous plaise, qui vous attire.

En quoi cela va vous aider ? Voici les 3 bonnes raisons ! 

? Raison N°1 : vous sentir vivant·e !

De manière générale, apprendre quelque chose de nouveau nous fait nous sentir vivant, ça redonne de l’énergie parce qu’apprendre quelque chose qui nous plait nous enrichit, nous transforme, nous fait voir les choses d’une autre façon. Par exemple, je n’écoute plus la musique de la même façon ; ou quand j’ai pris des cours d’aquarelle il y a quelques années, ça a transformé ma façon de voir les choses et les couleurs

Et vous verrez que dans votre travail c’est pareil. Apprendre quelque chose de nouveau dans votre job actuel peut vous aider à redonner du souffle à votre vie au travail, à retrouver la motivation, notamment si ça fait longtemps que vous faites la même chose et que vous maitrisez.

? Raison N°2 : mieux vous connaitre.

Etre débutant, ça permet d’apprendre sur soi à plusieurs niveaux, et ça vous apprend bien plus de choses qu’en faisant simplement de l’introspection.

D’abord, vous allez mieux vous connaitre en situation d’apprentissage. Que ressentez-vous face à l’inconnu, la nouveauté ? Qu’est-ce que ça vous fait de ne pas savoir faire ? Moi, je peux ressentir de l’excitation “ça va être trop cool de savoir jouer tel ou tel morceau” et puis il m’arrive aussi de ressentir un peu de peur et de me dire en arrivant à mon cours “et si je n’y arrive pas ?”.

Ensuite, vous allez pouvoir observer ce qui vous fait avancer. 
Je remarque que je pose plein de questions à mon prof, j’ai besoin de comprendre le pourquoi du comment. J’apprécie de jouer des morceaux directement, sans passer par des exercices, c’est un mode de fonctionnement qui me va bien, parce que j’applique tout de suite ce que j’apprends et je m’amuse, et j’ai besoin de ça quand j’apprends.

Donc si demain je veux ajouter une corde à mon arc et apprendre quelque chose de nouveau pour mon travail, eh bien je sais ce qui va me convenir en terme d’apprentissage.

Apprendre quelque chose de nouveau peut être assez remuant, assez déstabilisant parce qu’on sort de notre zone de confort. Donc c’est intéressant de s’observer et de se dire “tiens, comment je suis, comment j’agis quand je ne maitrise pas ?” De mon côté, j’ai remarqué que je n’aime pas trop montrer mes imperfections, donc quand j’apprends quelque chose de nouveau en cours avec mon prof, parfois j’ai du mal à avancer, alors que son regard est hyper bienveillant ! Je vois que j’ai besoin d’apprendre aussi toute seule chez moi. 

Et puis une nouvelle activité, ça nous montre des choses sur notre mode de fonctionnement. Mon prof m’a dit un jour où j’avais du mal sur un morceau « Tu hésites trop, c’est pour ça que tu n’y arrives pas ! Vas-y, plante-toi un bon coup, mais lance-toi !». J’avoue que ça m’a fait un peu réfléchir …

Et enfin, apprendre, ça montre comment on gère l’échec. Parce que c’est sûr, apprendre passe par se planter ! Un morceau, je le rate 50 fois avant de le jouer bien peut-être la 51è fois ! Et là c’est intéressant de se demander : qu’est-ce qui va faire que je persévère ? Comment je fais pour ne pas me décourager ? De quoi j’ai besoin dans ces moments-là ? Moi, j’ai besoin d’être rassurée, que mon prof me dise “c’est normal, ça viendra plus tard”, ça me rassure de me situer dans mon apprentissage.

Donc au final, ça vous sert à apprendre à apprendre ! Vous allez savoir comment vous préférez apprendre, et ça, ça vous sert toute votre vie parce que vous allez probablement changer de métier ou en tout cas d’activité plusieurs fois.

? Raison N°3 : prendre confiance en vous et en votre capacité à apprendre.  

Quand je commence à bosser un nouveau morceau, je me dis “pfff je ne vais jamais y arriver !”  et puis je bosse, je répète, je m’entraine et chaque jour je progresse, et à la fin je sais le jouer ! (et ça m’émerveille à chaque fois !)

Du coup, si demain je dois tout recommencer à zéro, démarrer une nouvelle activité, je pourrai y penser quand je verrai la montagne et que je me dirai “ah la la je ne vais jamais y arriver” ; je me dirai “souviens-toi Sylvie de ce morceau, tu pensais qu’il n’était pas à ta portée, et puis finalement, tu sais le jouer !” C’est normal, il y a un temps d’apprentissage. Ca donne vraiment confiance de voir qu’on est capable de progresser, même si c’est doucement.

La confiance vient aussi du fait de découvrir des ressources insoupçonnées. L’année où j’ai pris des cours de dessin, au bout de quelques mois, j’ai fait un dessin au fusain qui était vraiment chouette, honnêtement je n’aurais jamais pensé être capable de faire ça. Du coup ce dessin, je l’ai affiché chez moi parce que ça me rappelle à chaque fois que je le vois : “en fait, c’est possible. Il y a des trucs, tu ne pensais pas que c’était possible de le faire, et c’est possible.” 

Donc cela va vous servir, si vous décidez de travailler dans un tout nouveau domaine ou de prendre de nouvelles missions dans votre job, à voir que non ce n’est pas impossible, c’est juste un apprentissage.


Voila, j’ai été très bavarde aujourd’hui, maintenant c’est à vous : n’hésitez pas à partager vos impressions … et vos apprentissages !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *