c

Il y a des secteurs d’activité qui font rêver : le secteur du sport, la musique, le cinéma, la mode … Et pour ces secteurs-là, j’entends souvent dire “oui mais aucune chance, oui mais c’est bouché”. On s’imagine que ce sont des secteurs inaccessibles, ou que c’est trop beau pour être vrai, on ne peut pas gagner sa vie avec quelque chose qu’on aime … Quel dommage ! Parce que c’est possible de travailler dans ces secteurs ! Et je vais vous donner 3 pistes pour faire avancer votre projet.

J’ai articulé cette video autour d’une chose qui bloque souvent, j’ai observé que souvent on se limite par ce que l’on connait. Je m’explique. 

Il y a plusieurs cas de figures quand on veut travailler dans un secteur de rêve. 

-Soit vous voulez faire un métier précis, par exemple devenir styliste de mode, mais vous avez seulement quelques noms d’entreprise où c’est possible de l’exercer, alors qu’il y a plein d’acteurs dans le secteur de la mode auxquels vous n’avez peut-être pas pensé.

-Ou alors, vous pensez à une entreprise précise, par exemple travailler chez Nike ou Adidas, mais sans savoir quoi y faire. Or, chaque secteur contient une quantité de métiers et d’activités parfois méconnus. 

-Et puis il y a un autre cas de figure, c’est “j’aurais rêvé d’être footballeur professionnel, ça ne s’est pas fait, et je vois pas bien ce que je pourrais faire d’autre, j’ai pas envie d’entrainer ou de vendre du matériel de sport”.

Alors comment faire pour dépasser ces limites, pour élargir le champ des possibles, et trouver le moyen d’entrer dans ce secteur de rêve ? Je vous propose 3 étapes.

Etape 1 : lister les acteurs

La première étape c’est de faire la liste de tous les acteurs de votre secteur de rêve : qui intervient ? 

Si je prends l’exemple du sport, du basket par exemple, eh bien qui sont les acteurs ? Il y a les clubs bien sûr, pro ou amateurs, dans différents pays, les fédérations, les agents, les media, les équipementiers, c’est-à-dire ceux qui fabriquent les maillots, les ballons, les revêtements de sol, les chaussures etc, il y a les distributeur d’articles d’équipement, donc ceux qui les vendent, il y a la salle de sport qui accueille les matchs, il y a les sponsors, il y en a surement d’autres, voilà, faites vous une première liste comme ça.

Si vous n’avez pas trop d’idée pour cette première liste, le plus simple est de vous mettre en situation d’observation et de penser à toutes les personnes qui interviennent pour un match, dans un film, dans un concert, un défilé de mode : imaginez les coulisses et dites vous “qui a bossé sur ce projet” ?

Ensuite, mettez des noms en face de ces acteurs : la liste des clubs, la liste de ceux qui fabriquent les équipements, la liste des salles…ça vous fait un sacré paquet de noms normalement !

Etape 2 : lister les métiers

La deuxième étape, c’est de lister les métiers qui existent chez ces acteurs, dans ces entreprises. Et là, même chose, il y en a un certain nombre. 

-Dans un club par exemple, il y a les joueurs, les entraineurs, le staff médical : les préparateurs physiques, kiné, diététicien, parfois un responsable de la com, des partenariats, un responsable commercial, etc 

-Dans les media, il y a les journalistes sportifs, radio, télé, les animateurs d’émission, les producteurs d’émission, les photographes. 

-Chez un équipementier, il y a les designers d’équipement, il y a ceux qui créent les graphismes, ceux qui gèrent les marques, des chefs de produits etc etc et puis tous les métiers classiques de ressources humaines, de finance, vente, logistique etc

Je vous encourage à aller enquêter sur internet. Par exemple, je ne connais pas du tout les métiers d’une fédération et donc je suis allée voir la partie « recrutement » du site de la Fédération Française de Basket, et j’ai vu qu’ils recrutaient pour des métiers que je ne connaissais pas : chargé de mission billetterie, documentaliste audiovisuel, assistant du service contrôle de la pratique, chargé de mission Basketonik, un chargé de mission basket pour tous.

Ca ouvre des horizons, n’est-ce pas ?

Etape 3 : quelle expérience voulez-vous vivre ?

Et puis la troisième étape, pour choisir parmi tout ça, c’est de réfléchir à : quelle expérience avez-vous envie de vivre ? Parce que ce n’est pas la même chose d’être comptable chez Nike ou entraineur dans un club, et pourtant, les deux sont liés au secteur du sport. 

Alors, qu’avez-vous envie de vivre comme expérience ? Pour ça, pensez au métier de rêve que vous aimeriez ou que vous auriez aimé faire dans ce secteur. Par exemple, imaginons que vous rêviez d’être basketteur professionnel. Qu’est-ce que vous chercheriez à vivre ? Jouer en équipe, faire partie d’une équipe ? Jouer devant un public parce que ça vous galvanise? Etre connu ? Côtoyer des gens ayant la même passion? Gagner beaucoup d’argent ? Voyager ? Vous dépasser ? D’une personne à l’autre, ça peut être des choses très différentes ! Et quand vous avez identifié ça, eh bien ça vous aide. 

Et là, vous allez vous poser la question : chez quel acteur, dans quelle entreprise je peux retrouver ça ? et dans quel métier ? 

Et vous allez voir que, peut-être, ce ne sera pas dans votre secteur de rêve.

Je m’explique. 

Si vous avez identifié que l’expérience que vous voulez vivre au quotidien, c’est de parler de sport toute la journée, que vous voulez côtoyer de gens qui s’y connaissent et aiment ça autant que vous, eh bien le choix est large : les clubs, les fédérations, les media, vous allez pouvoir trouver votre bonheur peu importe le métier. 

Si ce qui vous plait c’est de jouer devant un public, parce que la foule ça vous fait quelque chose, vous trouvez ça super excitant, alors dans ce cas, peut-être que ce qu’il vous faut c’est plutôt un métier de conférencier par exemple, ou un métier dans l’événementiel, dans le spectacle, ingénieur du son pour des concerts par exemple…et ce ne sera pas forcément dans le secteur du sport. 

Et ça c’est hyper important : on n’est pas obligé de travailler dans le secteur de sa passion pour avoir un job de rêve. En fait, ce qui compte, c’est d’identifier ce qui vous fait vraiment vibrer dans votre secteur de rêve. Donc en ça c’est un excellent point de départ pour la réflexion.

👉Envie d’en discuter ? Que vous ayez un métier de rêve en tête ou pas d’idée du tout, je vous aide à retrouver le plaisir de travailler ! Prenez rendez-vous pour une séance découverte, c’est sans engagement ! >> http://bit.ly/2I3AI2z

Laisser un commentaire 1 Comment

  1. Pingback: Pourquoi (et comment !) faire de la veille quand on veut changer de job ? | Ressours

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *